La vaccination chez les nourrissons

A partir du 1er janvier 2018, le nombre de vaccins obligatoires en France passe de trois à onze. En plus des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 devront obligatoirement être vaccinés contre la coqueluche, l’haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole. 

Je pense qu’il n’est pas nécessaire d’ouvrir un débat sur le pour ou le contre d’effectuer toute cette panoplie de vaccins, finalement cela importe peu puisqu’ils nous sont imposés… Chacun a son opinion, la mienne (personnelle), n’est pas vraiment d’accord avec ces multiples injections néanmoins j’applique le « minimum syndical » auprès de mes enfants => DT-Polio, Pneumocoque pour ma fille et ROR en plus pour mon garçon (les oreillons pouvant influer négativement sur la fertilité chez les hommes).

Voilà pour la parenthèse sur le débat qui fait rage et que je comprends tout fait.

Maintenant voyons ensemble ce que je conseille chez le nourrisson devant subir un protocole de vaccination classique.

Objectif : diminuer les effets secondaires suite à la vaccination chez le nourrisson et l’enfant concernant les vaccins obligatoires.

1h avant la vaccination prendre :

1 dose de Thuya occidentalis 30CH (faire dissoudre l’intégralité de la dose dans un peu d’eau).

Après le vaccin prendre :

Si fièvre => 3 granules de Belladonna 9CH + 3 granules d’Aconitum Napellus 9CH, répéter la prise si fièvre autant de fois que nécessaire.

3 granules d’Apis Mellifica 9CH 3 fois par jour pendant 24h. (et plus si inflammation ou rougeur au point d’injection).

Le premier dimanche après la vaccination prendre Thuya 9CH 1 dose

Le deuxième dimanche : VAB 15CH 1 dose

Le troisième dimanche : Silicea 15CH 1 dose

Le quatrième dimanche : Natrum muriaticum 9CH 1 dose puis le lundi prendre Mercurius Solubilis 9CH 1 dose et le mardi Gelsemium 9CH 1 dose.

L’homéopathie peut vous être prescrite par votre pédiatre ou médecin traitant et être remboursé.

Faire dissoudre chaque dose dans un peu d’eau avant d’administrer au nourrisson.

Il est parfois possible que l’enfant développe des effets indésirables suite aux vaccins. En effet, de nos jours la multiplication des vaccins et la modification périodique du calendrier vaccinal ont tendance à augmenter les effets indésirables malgré les précautions prises. Néanmoins, pas d’inquiétude, les symptômes cessent généralement dans les 48h. Si des symptômes persistent, je vous invite à prendre contact avec votre Naturopathe ou votre médecin traitant.

Si l’enfant présente une rougeur localisé n’hésitez pas à appliquer un cataplasme d’argile verte en couche épaisse pendant 10-15 minutes le plus tôt possible après le vaccin, (protéger par du film alimentaire afin d’éviter que cela sèche trop rapidement.)

Ce protocole ne dispense pas d’une consultation chez votre médecin si vous observer des signes particuliers ou une réaction anormale chez votre enfant.

En aucun cas les conseils donnés sur axellemonnier.fr ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou professionnel de santé.

More about Axellemonnier

Naturopathe Réflexologue Énergeticienne et Conseillère en Nutrition certifiée depuis 2012 Diplômée de l'Institut français des sciences de l'Homme IFSH 2016

Leave a Reply

Laisser un commentaire